Prendre possession des lieux...

Publié le par Emilie

Il y a un an,  36sa+4.

Il y a un, je constatais une fausse alerte... En effet, les contractions de la nuit précédente (notre dernière nuit à deux à la maison) n'avaient donné lieu.........qu'à un peu d'espoir ! Mais elles s'étaient tranquillement apaisées vers 3 ou 4 heures du matin.
Nous étions donc le 12 décembre, les valises étaient prêtes. Ma mère venait me chercher pour m'emmener à la clinique, où ma chambre soigneusement réservée par Doc m'attendait. J'étais conviée pour 10h (j'avais bataillé pour repousser au maximum car, à les écouter, il aurait fallu m'y présenter dès 8h !!!!), histoire de faire un monito en arrivant ainsi que toutes les démarches administratives relatives à l'hospitalisation, sans oublier la télé et le téléphone......éléments très importants quand on se prépare à passer plusieurs journées hospitalisée avec pour seule occupation médicale, 2 monitos par jour et éventuellement une prise de tension. Et oui, les jours qui allaient suivre allaient être un peu longs, mais j'avais été prévenue dès le départ donc j'acceptais la règle du jeu. Après tout, il en allait du bien être de bébé. Le plus dur au fond, était de ne pas savoir à quel moment le déclenchement prévu allait se faire. Doc nous avait seulement dit que, selon lui, l'idéal était d'arriver aux 37 sa (soit le samedi suivant) mais que, quoiqu'il arrivait, bébé était viable et il n'hésiterait donc pas à accélérer les choses en cas de problème ou même de doute. Après tout, il ne fallait prendre aucun risque. Cela étant, si tout se déroulait bien, aucune raison de ne pas attendre quelques jours...
Je me préparais donc à prendre mon mal en patience. Pour ce faire, j'avais une mission des plus importantes à accomplir : trouver LE prénom !!! Et oui, nous n'avions encore rien arrêté et si ça continuait, notre belette ne se serait pas appelée...

Aujourd'hui, Petite Belette approche gentiment sa 1ère bougie !!! Mademoiselle ne marche pas encore mais se tente à faire la pirouette ! Elle fera certainement l'école du cirque... Un vrai petit clown ! Pour le plus grand ravissement de ses parents...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article