Insulino-résistance, quand tu nous tiens...

Publié le par Emilie

Il y a un an, 21 SA !

Il y a un an, je reprenais le chemin de la consultation diabéto, pour le suivi. Si je commençais tout juste à apprendre le terme d'insulino résistance et à en tatonner les conséquences lors de notre dernière entrevue, force était de constater que ce phénomène s'installait tranquillement.
Pour donner une idée de la variation de mes besoins en insuline, j'ai pris une journée type en mars 2007 (hors grossesse) pour la comparer à celle du 25 août 2007 : alors que j'avais besoin de 38,8 unités au total en mars (16,8u en basal et 22u en bolus repas), il m'en fallait dorénavant 55,8 (22,8u en basal et 33u en bolus) !!! Et oui, + 17 unités par jour ! Ce qui est tout de même impressionnant en quelques mois. Et ce n'était pas fini...
Autant dire que le rdv s'est déroulé à, une fois de plus, tout analyser pour tenter de trouver les bons dosages, enfin ceux du moment car, ce qui semblait bon pour cette période s'avèrerait très rapidement dépassé... L'arrêt de travail commençait à montrer qu'au final, ce n'était peut être pas du luxe...Quelle joie d'être enceinte ET diabétique...un job à plein temps !
A côté de cela, je continuais à m'arrondir joliment. Oui, oui, joliment ! Les kilos étaient bien là mais je le vivais plutôt bien. J'adorais ce ventre qui s'arrondissait aisément. D'autant que depuis notre retour du Cap d'Agde, la petite crevette se faisait sentir, tant et si bien que même son papa pouvait la voir et la sentir !... Que d'émotion... Les 1ères vagues, les 1ères galipettes vues et senties... Des sensations extraordinaires, quasi indescriptibles...

Aujourd'hui, la petite crevette a bien grandi : mademoiselle a soufflé la bougie de son 8ème moisiversaire le 18 ! Le mois d'août fut assez riche en évolution. Outre ses petites clowneries auxquelles elle nous habitue, notre belette a perçé sa première dent le 12 août après des mois de dédoublement ! Suivie par la 2nde le 16 !!! Autant dire qu'elle s'interroge souvent sur ces drôles de petites choses qui lui poussent dans la bouche et s'amuse à foison à les faire claquer sur ses timbales ou autres jouets en plastique solide.
Depuis le début du mois, elle tient assise, toute seule, comme une grande ! Bon, on sécurise pas mal autour car il faut avouer que ce n'est pas toujours facile. Mais bon, ça se passe plutôt pas mal dans l'ensemble. Et puis quand elle se retrouve sur le dos, elle a de la ressource : qu'à cela ne tienne, roulez boulez et début de l'entrainement pour le 4 pattes ! Entre deux séances, bravo, coucou et grimaces sont de rigueur !!! Ah là là, quelle vie ! On comprend mieux pourquoi elle nous fait des supers nuits !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article